Femmes 2000 Femmes 2000

Maryse Schneider – responsable JEM

Amitié et affection

Nous sortions de la la zone de contrôle de l’aéroport de Caracas au Venezuela et voici qu’une dame douanière prend la valise d’Alexandra, notre fille, et lui dit  : « pasa aqui mi amor .. !! »

J’ai souvent passé la frontière entre la Suisse et la France et aucun douanier jusqu’à ce jour ne m’a demandé mes papiers en m’appelant « mon amour »…

 

Regardons l’histoire de Jean qui était le disciple bien aimé de Jésus: pas le préféré car Jésus aimait tous ses disciples, mais peut-être une affinité particulière le liait à lui. Cela arrive parfois en tant que parents nous aimons en principe tous nos enfants de la même manière, mais l’un peut ressortir  de manière particulière: question de personnalité, d’histoire..

Jean a écrit un évangile, trois épîtres et l’Apocalypse. Fils de Zébédée, avec Jacques son frère et Pierre, il fut choisi par le Seigneur. Il était présent à la transfiguration et lors de la crucifixion, Jésus lui confie sa mère Marie.

 

Dans son premier épitre, Jean s’adresse à ses lecteurs en les appelants « petits enfants »: terme intime et affectueux.

1 Jean 2/1: -Mes petits enfants, je vous écris ces choses afin que vous ne péchiez point.

Le  péché, Jean nous en parle comme une offense faite au Père et traitée dans une attitude d’esprit de famille.

« Petits enfants » est une expression utilisée une dizaine de fois dans cet épître et le terme : « bien aimé » est utilisé quatre fois. Enfin, Jean reprend le terme « petits enfants » pour la dernière mise en garde  sur l’adoration des idoles: chapitre 5/21.Par ces mots Jean démontre  de l’affection.

Avons-nous un peu perdu cette démonstration de notre affection ? Pourquoi ?

 

L’affection est un terme populairement utilisé pour parler d’un sentiment incluant le bien-être et l’amitié. Elle se démontre par des paroles, des gestes , des jeux, du temps, de la présence.

Aujourd’hui dans bien des familles nous nous sommes habitués à ce qu’on nous crie dessus, qu’on nous interpelle ( » eh, toi « ) jusqu’à oublier notre prénom et parfois même utiliser des mots vulgaires pour nous désigner ( la meuf, la vieille, la grosse, la feignasse..).

Notre culture  est aussi entrain de changer et on ose plus se montrer de l’affection entre personne de même sexe par crainte d’être catalogué.

Dans les textes de  Ro 1/31 et 2 Timothée 3 /1 à 3  Paul nous dit que dans les derniers temps l’affection naturelle sera perdue créant une rupture de l’amour au sein des familles

Pourtant, les gens qui nous entourent ont  besoin de se sentir aimés tendrement: avez vous déjà vu ces personnes sur les places publiques qui se promènent avec des pancartes (free hugs) pour serrer dans leurs bras ceux qui le demandent?

 

Romains 12/10: Par amour fraternel, soyez pleins d’affection les uns pour les autres, par honneur usez de prévenances réciproques.

N’ayons pas peur de démontrer de l’affection autour de nous en étant naturel par des salutations chaleureuses: serrer les mains, embrassades, bisous ou hug selon les cultures, en ayant une attitude prévenante, et un engagement dans le service et la prière. (Romains 12/9 à21)

 

 

Posté le lundi 30 avril 2018 dans Enseignements et témoignages

Voir tous les témoignages
Voir tous les ministères

Contactez-nous !

Contactez-nous !
Envoi

À propos de...

Interventions, actions de Vision Plus

Femmes 2000 est une association qui encourage les femmes chrétiennes de Suisse romande dans leur foi et leurs responsabilités. Sur leur site, elle publie régulièrement des récits de femmes et présente les différents événements et associations mis en place par, pour et avec les femmes.

En savoir plus

Ce site a été entièrement imaginé et réalisé avec passion par Cosycom.ch
© 2017 Femmes 2000 - Tous droits réservés